ARCHIVES

 
[ x ] Fermer
Jalouse n°133 - 2010 - Page 64 / 65

JALOUSE n°133 de 2010 / Page 64 / 65

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2018

L'a gen da ciné houle sentimentale les natures timides ont la fâcheuse tendance à mal se débrouiller avec l'amour.

Ainsi, lorsque nick, adolescent travaillé par les hormones, rencontre sheeni, le voilà désarmé.

L'imagination vient à son secours, en la personne de françois, un double maléfique, qui fait de lui un pyromane, un briseur de foyer, etc.

S'ensuivent des complications, provisoirement compensées par la réussite de ses projets sentimentaux.

Charmant, porté par ses interprètes (michael cera, excellent, et la découverte portia doubleday, entre malice et mélancolie insouciante), be bad!Se regarde comme on écoute une pop-song estivale, courte en bouche mais qui vous colle un chewing-gum sur le coeur.

Be bad!: un film de miguel arteta.

Avec michael cer a et portia doubleday.

En salles le 1 er septembre.

62 mort à milan imparfait mais séduisant, amore a été conçu comme un écrin pour une actrice singulière : tilda swinton.

Elle y joue emma, une russe exilée appartenant à la haute bourgeoisie milanaise, qui tombe amoureuse d'un jeune chef, antonio, le meilleur ami de son fils aîné.

Cette tragédie impressionniste mise à mort sur la sensualité et l'esthétisme.

Une lutte des classes et des sexes feutrée s'y joue le long des corridors d'une sublime villa arts-déco (la villa necchi campiglio, à milan).

Sur la musique hypnotique de john adams, cette histoire tout en symboles et en non-dits commence en hiver policé pour s'achever en été meurtrier où, en silence, les sens s'éveillent dans l'herbe et parmi les insectes.

Solaire et glacé à la fois.

Amore : un film de luca guadagnino (coproduit par silvia venturini fendi).

Avec tilda swinton, marisa berenson, maria paiato, flavio parenti.

En salles le 22 septembre.

Mystère au monastère dans les montagnes d'une algérie traumatisée par une guerre civile aux mobiles complexes, où se confrontaient islamistes et gouvernements, services secrets et intérêts étrangers, se tient un monastère où vivent huit moines cisterciens entretenant un potager, soignant les voisins, prenant part à la vie quotidienne.

Inspiré par l'enlèvement et l'assassinat de huit religieux à tibhirine, dans l'algérie de 1996, beauvois tisse un magnifique conte moral sur l'engagement, le respect de sa parole, dégagé de toute piété.

Il filme les enjeux internes au monastère et ne prétend pas livrer l'analyse d'une situation politique indémêlable (rien, en 2010, ne permet d'assurer que la mort des moines soit le fait des islamistes).

émouvant, tendu, patient, attentif : son regard de cinéaste se pose sur son sujet avec une distance empathique mais juste.

Des hommes et des dieux : un film de xavier beauvois.

Avec lambert wilson, michael lonsdale.

En salles le 8 septembre.

Par baptiste piégay & delphine valloire dr.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 2010 Années 2010 Tout
 
Jalouse 2010 - n°133 - Page 1/1

Jalouse
n°133 de 2010

Jalouse 2010 - n°133 - Page 2/3
Jalouse 2010 - n°133 - Page 4/5
Jalouse 2010 - n°133 - Page 6/7
Jalouse 2010 - n°133 - Page 8/9
Jalouse 2010 - n°133 - Page 10/11
Jalouse 2010 - n°133 - Page 12/13
Jalouse 2010 - n°133 - Page 14/15
Jalouse 2010 - n°133 - Page 16/17
Jalouse 2010 - n°133 - Page 18/19
Jalouse 2010 - n°133 - Page 20/21
Jalouse 2010 - n°133 - Page 22/23
Jalouse 2010 - n°133 - Page 24/25
Jalouse 2010 - n°133 - Page 26/27
Jalouse 2010 - n°133 - Page 28/29
Jalouse 2010 - n°133 - Page 30/31
Jalouse 2010 - n°133 - Page 32/33
Jalouse 2010 - n°133 - Page 34/35
Jalouse 2010 - n°133 - Page 36/37
Jalouse 2010 - n°133 - Page 38/39
Jalouse 2010 - n°133 - Page 40/41
Jalouse 2010 - n°133 - Page 42/43
Jalouse 2010 - n°133 - Page 44/45
Jalouse 2010 - n°133 - Page 46/47
Jalouse 2010 - n°133 - Page 48/49
Jalouse 2010 - n°133 - Page 50/51
Jalouse 2010 - n°133 - Page 52/53
Jalouse 2010 - n°133 - Page 54/55
Jalouse 2010 - n°133 - Page 56/57
Jalouse 2010 - n°133 - Page 58/59
Jalouse 2010 - n°133 - Page 60/61
Jalouse 2010 - n°133 - Page 62/63
Jalouse 2010 - n°133 - Page 64/65
Jalouse 2010 - n°133 - Page 66/67
Jalouse 2010 - n°133 - Page 68/69
Jalouse 2010 - n°133 - Page 70/71
Jalouse 2010 - n°133 - Page 72/73
Jalouse 2010 - n°133 - Page 74/75
Jalouse 2010 - n°133 - Page 76/77
Jalouse 2010 - n°133 - Page 78/79
Jalouse 2010 - n°133 - Page 80/81
Jalouse 2010 - n°133 - Page 82/83
Jalouse 2010 - n°133 - Page 84/85
Jalouse 2010 - n°133 - Page 86/87
Jalouse 2010 - n°133 - Page 88/89
Jalouse 2010 - n°133 - Page 90/91
Jalouse 2010 - n°133 - Page 92/93
Jalouse 2010 - n°133 - Page 94/95
Jalouse 2010 - n°133 - Page 96/97
Jalouse 2010 - n°133 - Page 98/99
212 pages
1 à 100   SUIV >>