ARCHIVES

 
[ x ] Fermer
Jalouse n°40 - 2001 - Page 66 / 67

JALOUSE n°40 de 2001 / Page 66 / 67

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2018

page 1 m j montana on hair chaque mois, jalouse deplace un mythe hors de ses limites.

Lors d'une conversation de salon, claude montana s'interroge sur son capital capillaire.

Par lucien pages et fabrice paineau/photos ludovic careme Ça fait longtemps que vous êtes fidèle à votre coiffeur?Avant, j'avais l'habitude de me faire coiffer sur mes défilés.

Grâce à une amie qui habite le même quartier, j'ai rencontré hervé, il y a dix ans.

Vous êtes réputé comme étant exigeant.

Vous avez toujours la même coiffure?Ça ne change pas trop, non.

C'est seulement de plus en plus court.

Vous coiffez-vous seul tous les matins?Vous croyez que, tous les matins, j'ai le temps de descendre chez le coif- feur pour un brushing?Vous faites votre brushing?Non, je suis gaucher, je ne sais même pas comment on tient une brosse.

Non, non et puis le matin, courir chez hervé.

D'ailleurs, il n'est jamais là.

Quant à votre moustache.

C'estcomme mon look, c'est confortable.

Quand on fait ce métier, on està quatre pattes ou à genoux.

Je n'ai pas envie, le matin, de savoir ce que je vais me foutre sur le dos : je mets un tee-shirt noir ou blanc, une capuche, un blouson.

Et hop!Qui est l'actrice la mieux coiffée?Oh!Rita hayworth.

Elle avait une coiffure irréprochable, une qualitédeche- veux impeccable.

66 jalouse le créateur le plus mal coiffé?Celui qui n'a plus de cheveux!Quel type de shampoing utilisez-vous matins?Tous les je ne me lave pas les cheveux tous les matins, c'est très mauvais pour le cuir chevelu.

Seulement une fois par semaine, sinon j'emploie un shampoing sec, la poudre heliocbeurre.

En fait, ce n'est pas un sham- poing sec, ça provient d'une 'baleine de fer' qui vient de russie.

C'est très fin et ça dégraisse.

Mais atten- tion, ça vire au jaune, il faut bien les brosser car, le matin, on peut partir avec une surprise au bureau.

C'est un dermatologue qui m'a conseillé ça.

Et un salon de beauté montana?J'ai l'impression d'avoir d'autres priorités.

Hervé vous a-t-il déjà raté une coupe?Oh, ça a dû arriver une ou deux fois.

Mais je reviens quand même.

La coiffure que vous n'avez jamais osée?Celle des b 52's!Parlez-vous le langage coiffeur?Attendez, c'est le 7e arrondissement ici, c'est pas très funky.

Vous confiez-vous à votre coiffeur?Non, je ne suis pas comme toutes ces nanas qui racontent leur vie.

Vous écoutez les conversations des autres, alors?Non, on reste concentrés sur ma coiffure.

Pour ou contre le retour de la minivague?On peut passer la question.

Vous teignez-vous les cheveux?Tout est naturel, je suis blond de naissance, enfant j'étais presque blanc.

Auriez-vous préféré une autre couleur de cheveux?Le contraire de ce que l'on est, évidemment : cheveux noirs et yeux clairs.

Pour une pub 120réal, vous poseriez comment?Torse nu et à poil!Si je fais une pub pour les cheveux, il faut que l'on ne voit que les cheveux et la peau.

Un créateur bien coiffé, ça sort.

Etes-vous toujours un noctambule?Hélas, paris a enfoui son âge d'or, celui du set, du palace de fabrice (mythique directeur du night-club parisien, ndlr).

Et à new york?Cette ville est construite sur une mine d'uranium, et les vibrations sont tel- lement fortes.

Même si on a envie de se coucher, on n'arrive pas à dormir.

Les coiffeurs traînent avec les coiffeurs, et pour les gens de la mode?J'ai eu des amis dans la mode mais les gens qui font ce métiersontcomme les médecins, ils ne parlent que de ça.

Je préfère fréquenter des per- sonnes qui me sortent de cet univers.

Un créateur, ça vit toujours dans une ville.

Vous aimez la campagne?Je l'ai aimée par force, un moment, puis j'ai appris à l'apprécier.

Et enfin à la détester.

Je suis vraiment né dans la ville, dans le bitume parisien.

Une idée sur le revival 80 dans la mode?Jusqu'au minimalisme, début 95, la mode a vécu une grande époque.

Depuis, on a tendance à laver net et propre.

Les gens attendaient beaucoup de l'an 2000, d'un futurisme à la courrèges mais on est tombés dans les froufrous, les broderies.

à se réfugier dans des valeurs plus que surchargées.

Votre film préféré, l'oscar des meilleures coiffures?Autant en emporte le vent.

Pour les robes et les flammes, surtout.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 2001 Années 2000 Tout
 
Jalouse 2001 - n°40 - Page 1/1

Jalouse
n°40 de 2001

Jalouse 2001 - n°40 - Page 2/3
Jalouse 2001 - n°40 - Page 4/5
Jalouse 2001 - n°40 - Page 6/7
Jalouse 2001 - n°40 - Page 8/9
Jalouse 2001 - n°40 - Page 10/11
Jalouse 2001 - n°40 - Page 12/13
Jalouse 2001 - n°40 - Page 14/15
Jalouse 2001 - n°40 - Page 16/17
Jalouse 2001 - n°40 - Page 18/19
Jalouse 2001 - n°40 - Page 20/21
Jalouse 2001 - n°40 - Page 22/23
Jalouse 2001 - n°40 - Page 24/25
Jalouse 2001 - n°40 - Page 26/27
Jalouse 2001 - n°40 - Page 28/29
Jalouse 2001 - n°40 - Page 30/31
Jalouse 2001 - n°40 - Page 32/33
Jalouse 2001 - n°40 - Page 34/35
Jalouse 2001 - n°40 - Page 36/37
Jalouse 2001 - n°40 - Page 38/39
Jalouse 2001 - n°40 - Page 40/41
Jalouse 2001 - n°40 - Page 42/43
Jalouse 2001 - n°40 - Page 44/45
Jalouse 2001 - n°40 - Page 46/47
Jalouse 2001 - n°40 - Page 48/49
Jalouse 2001 - n°40 - Page 50/51
Jalouse 2001 - n°40 - Page 52/53
Jalouse 2001 - n°40 - Page 54/55
Jalouse 2001 - n°40 - Page 56/57
Jalouse 2001 - n°40 - Page 58/59
Jalouse 2001 - n°40 - Page 60/61
Jalouse 2001 - n°40 - Page 62/63
Jalouse 2001 - n°40 - Page 64/65
Jalouse 2001 - n°40 - Page 66/67
Jalouse 2001 - n°40 - Page 68/69
Jalouse 2001 - n°40 - Page 70/71
Jalouse 2001 - n°40 - Page 72/73
Jalouse 2001 - n°40 - Page 74/75
Jalouse 2001 - n°40 - Page 76/77
Jalouse 2001 - n°40 - Page 78/79
Jalouse 2001 - n°40 - Page 80/81
Jalouse 2001 - n°40 - Page 82/83
Jalouse 2001 - n°40 - Page 84/85
Jalouse 2001 - n°40 - Page 86/87
Jalouse 2001 - n°40 - Page 88/89
Jalouse 2001 - n°40 - Page 90/91
Jalouse 2001 - n°40 - Page 92/93
Jalouse 2001 - n°40 - Page 94/95
Jalouse 2001 - n°40 - Page 96/97
Jalouse 2001 - n°40 - Page 98/99
220 pages
1 à 100   SUIV >>