ARCHIVES

 
[ x ] Fermer
Jalouse n°40 - 2001 - Page 72 / 73

JALOUSE n°40 de 2001 / Page 72 / 73

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2018

page 1 [miam miam] plat du jour poissons, legumes, porcs, cannibalisme, vomi, dechets ou etron.

A defaut de faire les courses, on court donc les vernissages et le marche de l'art prend des airs de marche tout court.

La faim de l'art.

Par charlotte miran (charmir@yahoo.

Com) bloodymary, rachel laurent, 2000.

Depuis les peintures rupestres en passant parla nature morte et arcimboldo, mais surtout depuis les nouveaux réalistes (en 1960), avec daniel spoerri, père du eat art, et la 'merde d'artiste', de manzoni, le manger et son expulsion occupent une place privilégiée dans la représentation artistique.

Il semblerait que l'art alimentaire aità nouveau la dalle.

Faut dire qu'avec la brochette de bonnes nouvelles cul i na ires qu'on se farcit depuis quelques mois, le gourmet préfère voir les rognons en pein- ture qu'à table.

Malbouffe, ogm, poulet à la dioxine, hormones de croissance, vache folle, fièvre aphteuse, ces derniers temps le plat du jour pèse sur l'estomac et la barbaque fait meilleur genre accrochée à une cimaise qu'à l'esse d'un bou- cher!Peinture, sculpture, photo, vidéo, de la représentation des alimentsjusqu'au caca, en passant évidemment par le stade obscur de la digestion, la culture passe à table.

Et cette imagerie faisant bombance met en appétit un public toujours plus affamé de réalisme qui trouve d'ailleurs de quoi se mettre sous la dent!Aliment il y a ceux qui subliment la beauté du quotidien avalé, comme anne veaute, photographe française de 'nature morte au monument', qui passe son temps à suspendre des dorades à une corde à linge devant la vieille pierre le festin cannibale, patrick raynaud, 1993.

Moins volants et plus morts, les poissons de l'allemande anne- catherine becker echivard sont mis en scène dans un décor miniature ultra- réaliste.

On peut acheter une photo faussement naïve de sardine en panne de voiture, violée devant la boulange ou à la pêche.

Plus sombre, rachel laurent fait valser une poupée avec un lapin écorché, ou badigeonne une méninede velasquez au ketchup.

D'autres jouent le burlesque, comme l'italien saverio lucariello et ses autoportraits kitsch.

Ainsi, ce cardinal à mortadelle et ces natures mortes où il n'hésite pas à poser la tête dans un banc de poulpes en vanité.

La déjà-révélée natacha lesueur, elle, a pour ainsi dire ouvert l'appétit de l'art alimentaire en conférant une vision décorative aux aliments.

Cannibalisme on trouve quelques artistes anthropophages qui pénètrent encore plus profond dans le rapport à la chair.

Le déjà très célèbre patrick raynaud propose des 'boites coffres-forts' lumineuses où flottent des projections de corps d'homme dans un mirage de lumières.

L'une d'entre elles, le festin cannibale, évoque un christ en suaire, qui s'offrirait aux apôtres, dans une cène de néons et d'assiettes.

'ceci est mon corps', qu'il disait.

Moins esthétisante mais plus sexuelle, anne van der linden joue sur l'idée de la possession de 72 jalouse 1 jalouse 73.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 2001 Années 2000 Tout
 
Jalouse 2001 - n°40 - Page 1/1

Jalouse
n°40 de 2001

Jalouse 2001 - n°40 - Page 2/3
Jalouse 2001 - n°40 - Page 4/5
Jalouse 2001 - n°40 - Page 6/7
Jalouse 2001 - n°40 - Page 8/9
Jalouse 2001 - n°40 - Page 10/11
Jalouse 2001 - n°40 - Page 12/13
Jalouse 2001 - n°40 - Page 14/15
Jalouse 2001 - n°40 - Page 16/17
Jalouse 2001 - n°40 - Page 18/19
Jalouse 2001 - n°40 - Page 20/21
Jalouse 2001 - n°40 - Page 22/23
Jalouse 2001 - n°40 - Page 24/25
Jalouse 2001 - n°40 - Page 26/27
Jalouse 2001 - n°40 - Page 28/29
Jalouse 2001 - n°40 - Page 30/31
Jalouse 2001 - n°40 - Page 32/33
Jalouse 2001 - n°40 - Page 34/35
Jalouse 2001 - n°40 - Page 36/37
Jalouse 2001 - n°40 - Page 38/39
Jalouse 2001 - n°40 - Page 40/41
Jalouse 2001 - n°40 - Page 42/43
Jalouse 2001 - n°40 - Page 44/45
Jalouse 2001 - n°40 - Page 46/47
Jalouse 2001 - n°40 - Page 48/49
Jalouse 2001 - n°40 - Page 50/51
Jalouse 2001 - n°40 - Page 52/53
Jalouse 2001 - n°40 - Page 54/55
Jalouse 2001 - n°40 - Page 56/57
Jalouse 2001 - n°40 - Page 58/59
Jalouse 2001 - n°40 - Page 60/61
Jalouse 2001 - n°40 - Page 62/63
Jalouse 2001 - n°40 - Page 64/65
Jalouse 2001 - n°40 - Page 66/67
Jalouse 2001 - n°40 - Page 68/69
Jalouse 2001 - n°40 - Page 70/71
Jalouse 2001 - n°40 - Page 72/73
Jalouse 2001 - n°40 - Page 74/75
Jalouse 2001 - n°40 - Page 76/77
Jalouse 2001 - n°40 - Page 78/79
Jalouse 2001 - n°40 - Page 80/81
Jalouse 2001 - n°40 - Page 82/83
Jalouse 2001 - n°40 - Page 84/85
Jalouse 2001 - n°40 - Page 86/87
Jalouse 2001 - n°40 - Page 88/89
Jalouse 2001 - n°40 - Page 90/91
Jalouse 2001 - n°40 - Page 92/93
Jalouse 2001 - n°40 - Page 94/95
Jalouse 2001 - n°40 - Page 96/97
Jalouse 2001 - n°40 - Page 98/99
220 pages
1 à 100   SUIV >>