ARCHIVES

 
[ x ] Fermer
Jalouse n°40 - 2001 - Page 90 / 91

JALOUSE n°40 de 2001 / Page 90 / 91

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2018

page 1 voyage autour du corps bistouri?90 jalouse la chirurgie esthetique intervient quand on perd le controle de son propre corps.

C'est en tout cas l'avis du chirurgien plasticien vladimir mitz*.

Par roula lazarova/photo herve saint-helier allons-nous tou(te)sy passer?Cette question paraît normale lorsqu'on aborde la question de la chirurgie esthétique.

Gavé(e)s d'images jeunes-et-jolies, sommes-nous voué(e)s au bistouri?Le chirurgien vladimir mitz répond.

En sortant d'une opération de chirurgie esthétique, vos patientes sont-elles plus belles?Est-ce une question de beauté?Certainement pas.

Le principal ennemi de la chirurgie esthétique, c'est la beauté.

Je ne parlerais pas de beauté mais d'une réinsertion de l'individu dans un schéma plaisant défini par le stéréotype et la pression médiatique.

En termes psychanalytiques, l'anomalie physique est une 'blessure narcissique'.

Tout le problème est de savoir si l'on répare cette blessure avec le bistouri ou avec de l'amour, de l'attention.

C'est curieux de voir que le regard porté par l'individu sur ses anomalies n'a absolument rien à voir, parfois, avec ce que moi, spécialiste, j'aurais tendance à penser.

Parfois, je me dis : 'cette patiente vient sûrement pour son nez.

En fait, elle me montre une tache ou une culotte de cheval.

' le risque terrible pour le médecin, c'estde pointer tout de suite le doigt: 'vous venez pour votre nez.

?' quel est le pourcentage de patient(e)s avec des anomalies 'fantasmagoriques'?Un patient sur quatre fantasme avec très peu de réalité et beau- coupd'imaginairesurun problème.

La plus belle opération de chirurgie esthétique est d'arriver à rassurer une patiente sans l'opérer.

C'est très choquant d'entendre des femmes dire : 'mon mari ou mon amant voudrait que j'aie de gros seins.

' mon rôle est de dire non.

La femme n'a pas à faire don de ses seins.

Ces machos sont très dange- reux parce qu'ils ont besoin de trois types de demandes chez les femmes la chirurgie esthétique de l'ado- lescence s'est développée ces dernières années.

Les jeunes filles se réfèrent souvent à un parent à qui elles ne veulent pas ressembler.

Consultations complexes : il faut composer avec la famille.

La restauration du corps après la maternité est une demande parti- culière.

La femme vit comme une injustice d'y 'sacrifier' son corps, même si elle est heureuse d'avoir un enfant.

La chirurgie de la cinquantaine concerne surtout le vieillissement du visage.

L'esprit ne vieillit pas mais le corps lâche.

Difficile à supporter.

Mettre la femme en situation de faiblesse, ça les rassure sur leur propre impuissance.

Comment vit-on les suites opératoires?Une opération n'est jamais 'on-off'.

Il faut accepter la période où la cicatrisation se met en place.

Les gens très 'intellectualisés' sont difficiles comme patients.

Leur angoisse est énorme parce que, dans l'éducation judéo- chrétienne, le corps est un héritage.

Le modifier, c'est toucher à tout ce qu'il représente : la famille, l'éducation.

Cette anxiété peut compliquer les suites opératoires.

L'amélioration n'étant pas immédiate après l'intervention, la patiente se met à culpabiliser ('je n'aurais jamais dû faire ça') et inscrira la moindre anomalie dans une pers- pective de ratage.

Cela peut provoquer un échec?Oui.

La patiente va toucher la cicatrice, va mettre des glaçons et entraîner une gelure ou une réouverture de la plaie, donc engendrer des complications physiques.

L'intelligence est un ennemi de l'acceptation de soi.

Pourquoi une femme ressent-elle le besoin d'avoir des seins plus gros?J'explique cela par la notion de 'pouvoir mammaire'.

Le regard de l'homme effleure le visage d'une femme, tombe sur les seins et enveloppe sa silhouette.

La poitrine qui retient le regard masculin donne une notion d'existence à la femme.

Le pouvoir mammaire c'est juste le fait que les seins soient présents.

Cela a d'ailleurs commencé par le wonderbra.

L'invention du wonderbra a entraîné cette fantastique demande chez la femme d'avoir une poitrine qui attire le regard.

* le plasticien vladimir mitz est l'auteur de la chirurgie esthétique, ed.

Flammarion, collection dominos (1995).

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 2001 Années 2000 Tout
 
Jalouse 2001 - n°40 - Page 1/1

Jalouse
n°40 de 2001

Jalouse 2001 - n°40 - Page 2/3
Jalouse 2001 - n°40 - Page 4/5
Jalouse 2001 - n°40 - Page 6/7
Jalouse 2001 - n°40 - Page 8/9
Jalouse 2001 - n°40 - Page 10/11
Jalouse 2001 - n°40 - Page 12/13
Jalouse 2001 - n°40 - Page 14/15
Jalouse 2001 - n°40 - Page 16/17
Jalouse 2001 - n°40 - Page 18/19
Jalouse 2001 - n°40 - Page 20/21
Jalouse 2001 - n°40 - Page 22/23
Jalouse 2001 - n°40 - Page 24/25
Jalouse 2001 - n°40 - Page 26/27
Jalouse 2001 - n°40 - Page 28/29
Jalouse 2001 - n°40 - Page 30/31
Jalouse 2001 - n°40 - Page 32/33
Jalouse 2001 - n°40 - Page 34/35
Jalouse 2001 - n°40 - Page 36/37
Jalouse 2001 - n°40 - Page 38/39
Jalouse 2001 - n°40 - Page 40/41
Jalouse 2001 - n°40 - Page 42/43
Jalouse 2001 - n°40 - Page 44/45
Jalouse 2001 - n°40 - Page 46/47
Jalouse 2001 - n°40 - Page 48/49
Jalouse 2001 - n°40 - Page 50/51
Jalouse 2001 - n°40 - Page 52/53
Jalouse 2001 - n°40 - Page 54/55
Jalouse 2001 - n°40 - Page 56/57
Jalouse 2001 - n°40 - Page 58/59
Jalouse 2001 - n°40 - Page 60/61
Jalouse 2001 - n°40 - Page 62/63
Jalouse 2001 - n°40 - Page 64/65
Jalouse 2001 - n°40 - Page 66/67
Jalouse 2001 - n°40 - Page 68/69
Jalouse 2001 - n°40 - Page 70/71
Jalouse 2001 - n°40 - Page 72/73
Jalouse 2001 - n°40 - Page 74/75
Jalouse 2001 - n°40 - Page 76/77
Jalouse 2001 - n°40 - Page 78/79
Jalouse 2001 - n°40 - Page 80/81
Jalouse 2001 - n°40 - Page 82/83
Jalouse 2001 - n°40 - Page 84/85
Jalouse 2001 - n°40 - Page 86/87
Jalouse 2001 - n°40 - Page 88/89
Jalouse 2001 - n°40 - Page 90/91
Jalouse 2001 - n°40 - Page 92/93
Jalouse 2001 - n°40 - Page 94/95
Jalouse 2001 - n°40 - Page 96/97
Jalouse 2001 - n°40 - Page 98/99
220 pages
1 à 100   SUIV >>