ARCHIVES

 
[ x ] Fermer
Jalouse n°85 - 2005 - Page 70 / 71

JALOUSE n°85 de 2005 / Page 70 / 71

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2017

Re-j85 cacune· 13/10/05 12:13 page 2 psycho-forme pa r cécile guéret / photos félix larher / stylisme iris béraud conden avalantsportive uite les kilomètres, s'éclater se surpasser en danse africaine ou vaincre sa timidité en sport collectif.

Le sport dit-il beaucoup de notre personnalité?Et si notre pratique du sport révélait ce que l'on est?Samedi, 11 h 30.

Quelqu'un s'acharne sur la sonnette de l'entrée.

Coralie enjambe une paire de manolo abandonnée par terre avec un petit top dior roulé en boule ­ oripeaux de la soirée de la veille ­ et ouvre à perrine.

'allez c oralie, on se motive!Un petit café et, hop, on va courir!Tu verras, c'est autre chose que tes cours de danse de midinette.

Là, c'est du vrai sport!' s'ensuit alors une longue discussion sur le thème 'lâche-moi les manolo, à chacune son sport'.

En effet, perrine aime courir pour se vider la tête.

Ne penser à rien, évacuer le stress et ne sentir que l'effort.

'moi ça m'ennuie, rétorque coralie.

Faire du sport, ça doit être amusant.

Enchaîner les kilomètres sans but ne m'intéresse pas du tout.

Je ne suis pas volontaire comme toi, je veux de la convivialité, du partage, des rires!' la course en solitaire contre les sports collectif, l'effort pour l'effort contre le ludique et le contact humain.

Principe de compensation qu'est-ce que le sport dit de nous?'je ne pense pas, souligne oanig laigneau, psychologue du sport (1), qu'il y ait nécessairement une prédisposition de la personnalité à la pratique d'un sport.

Cependant, il existe sans doute un moment de l'histoire de l'individu où ses projections conscientes ou inconscientes l'attirent vers une activité.

Par exemple, le rôle du modèle est souvent primordial.

' bien sûr, on ne peut pas dire qu'un sport nous définisse intégralement ­ je fais de la boxe, donc je suis agressive ­ mais il y aurait quand même une attirance qui n'est pas due au hasard.

L'une fait du cheval car elle aime être dans la nature, tandis qu'une autre fait du tennis car son père l'y a initiée.

Dorothée, att achée de presse, apprécie la natation : 'par mon caractère et mon métier, je suis toujours tournée vers les autres, aimable, disponible.

Au moins, quand je fais des longueurs, je ne m'occupe que de moi.

Je suis dans ma bulle, protégée du monde extérieur.

' pour oanig laigneau, dorothée expérimente dans son choix le principe de compensation.

Assise toute la journée devant un ordinateur, on aura envie d'un sport qui allonge le corps, comme la natation, ou d'un sport ouvert sur la nature, comme l'équitation.

Timide, on préférera une activité solit aire.

Ou l'on décidera de se faire violence avec un sport collectif, pour dépasser notre inhibition.

Bien sûr, rien n'est gravé dans le marbre.

Notre manière d'appréhender la pratique d'un sport évolue au cours de notre histoire, en fonction de nos attentes et de nos besoins, du contexte géographique dans lequel on vit, de la proximité des structures, des relations 66 re-j85 cacune· 13/10/05 12:14 page 3 anaïs, 25 ans.

T- s h i r t, gaspard yurkievich.

C a l e ç o n , stanlowa.

B o n n e t de bain, speedo.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 2005 Années 2000 Tout
 
Jalouse 2005 - n°85 - Page 1/1

Jalouse
n°85 de 2005

Jalouse 2005 - n°85 - Page 2/3
Jalouse 2005 - n°85 - Page 4/5
Jalouse 2005 - n°85 - Page 6/7
Jalouse 2005 - n°85 - Page 8/9
Jalouse 2005 - n°85 - Page 10/11
Jalouse 2005 - n°85 - Page 12/13
Jalouse 2005 - n°85 - Page 14/15
Jalouse 2005 - n°85 - Page 16/17
Jalouse 2005 - n°85 - Page 18/19
Jalouse 2005 - n°85 - Page 20/21
Jalouse 2005 - n°85 - Page 22/23
Jalouse 2005 - n°85 - Page 24/25
Jalouse 2005 - n°85 - Page 26/27
Jalouse 2005 - n°85 - Page 28/29
Jalouse 2005 - n°85 - Page 30/31
Jalouse 2005 - n°85 - Page 32/33
Jalouse 2005 - n°85 - Page 34/35
Jalouse 2005 - n°85 - Page 36/37
Jalouse 2005 - n°85 - Page 38/39
Jalouse 2005 - n°85 - Page 40/41
Jalouse 2005 - n°85 - Page 42/43
Jalouse 2005 - n°85 - Page 44/45
Jalouse 2005 - n°85 - Page 46/47
Jalouse 2005 - n°85 - Page 48/49
Jalouse 2005 - n°85 - Page 50/51
Jalouse 2005 - n°85 - Page 52/53
Jalouse 2005 - n°85 - Page 54/55
Jalouse 2005 - n°85 - Page 56/57
Jalouse 2005 - n°85 - Page 58/59
Jalouse 2005 - n°85 - Page 60/61
Jalouse 2005 - n°85 - Page 62/63
Jalouse 2005 - n°85 - Page 64/65
Jalouse 2005 - n°85 - Page 66/67
Jalouse 2005 - n°85 - Page 68/69
Jalouse 2005 - n°85 - Page 70/71
Jalouse 2005 - n°85 - Page 72/73
Jalouse 2005 - n°85 - Page 74/75
Jalouse 2005 - n°85 - Page 76/77
Jalouse 2005 - n°85 - Page 78/79
Jalouse 2005 - n°85 - Page 80/81
Jalouse 2005 - n°85 - Page 82/83
Jalouse 2005 - n°85 - Page 84/85
Jalouse 2005 - n°85 - Page 86/87
Jalouse 2005 - n°85 - Page 88/89
Jalouse 2005 - n°85 - Page 90/91
Jalouse 2005 - n°85 - Page 92/93
Jalouse 2005 - n°85 - Page 94/95
Jalouse 2005 - n°85 - Page 96/97
Jalouse 2005 - n°85 - Page 98/99
180 pages
1 à 100   SUIV >>