ARCHIVES

 
[ x ] Fermer
Jalouse n°85 - 2005 - Page 90 / 91

JALOUSE n°85 de 2005 / Page 90 / 91

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2017

Qxd 13/10/05 16:31 page 86 s o u l soleil pa r thomas erber / photo benjamin nitot déjà legend le new york times le compare à marvin gaye ou à donnie hattaway.

Est-ce exagéré?Un peu tôt pour le dire.

Pour l'instant, john legend ­ fier d'un premier album de soul impeccable, qui fait l'unanimité, et d'une tournée acclamée, bien qu'aux dires de certains assez irrégulière ­ remporte tous les suffrages et a de fortes chances de devenir incontournable.

Encore faut-il qu'il confirme et transcende sa première prestation.

Après un premier disque (get lifted) et une tournée mondiale qui semblent le mener vers le sommet de la soul music, john legend veut confirmer qu'il porte bien son nom.

Albums précédents* ces enregistrements ne sont pas à mettre dans ma discographie 'officielle'.

Ils ne furent rien d'autre que de l'entraînement, des galops d'essai, une façon de parvenir sereinement à get lifted.

Exactement comme les nombreuses collaborations que j'ai pu effectuer avec kayne west, laureen hill, ou slum village.

Je crois qu'il est toujours possible de faire une carrière au long cours.

Cela dit, je peux difficilement en parler sans que cela soit pris pour de la prétention.

Mais si tu prends un artiste comme jay-z, par exemple, s'il n'avait pas mis lui-même sa carrière entre parenthèses, je ne crois pas qu'il aurait disparu pour autant car cela fait dix ans qu'il nous éblouit avec son talent.

Même s'il est vrai que beaucoup d'artistes connus aujourd'hui risquent de disparaître assez vite de notre champ de vision, en prenant soin de son talent, on a toutes les chances pour qu'il nous pousse vers le haut.

Get lifted dès le début de l'enregistrement, j'ai souhaité que get lifted soit un vrai album de soul, au sens classique du terme.

Soit un album qui s'écoute dans son intégralité.

Je ne voulais pas d'un disque, comme c'est trop souvent le cas aujourd'hui, qui ne soit que prétexte à un single.

Get lifted a un ordre d'écoute précis.

Chaque morceau est à la place qu'il doit occuper et, si l'on veut en avoir un aperçu judicieux, je recommande à tout auditeur de l'écouter du début à la fin.

Il possède une face a et une face b, qui sont conçues comme tel afin que toutes les chansons soient complémentaires et forment un tout cohérent.

Ce qui ne veut en aucun cas dire qu'elles se ressemblent.

Origines ma grand-mère, qui s'occupait d'une église, m'a appris la musique, le gospel, pour être précis.

Elle fut ma première source d'inspiration.

J'ai habité à philadelphie, puis je suis parti en pennsylvanie faire mes études avant d'atterrir à new york.

à venir mon prochain album mettra en avant la maturité que j'ai acquise en tant que chanteur, parolier et musicien.

J'essaierai d'obtenir de meilleurs arrangements, de meilleurs sons afin que mon second album soit juste meilleur que le précédent.

J'ai beaucoup appris avec get lifted et aussi durant cette tournée.

Du coup, j'ai hâte de retourner en studio car le succès de mon premier album m'a rendu plus libre et j'ai beaucoup de choses à consolider, notamment au niveau de mes lyriques, dont j'essaierai d'élargir le champ d'exploration.

John legend, g et lifted ( c o l u m b i a ).

Actuellement en tournée mondiale.

* il a enregistré quatre albums autoproduits avant get lifted.

Formation de 1995 à 1999, j'étais à l'université de pennsylvanie où j'ai étudié l'histoire et la littérature anglaise.

Parallèlement à cela, je travaillais dans une église.

Je dirigeais une chorale et je jouais du piano.

Tout ce que j'ai pu apprendre à cette époque a constitué le terreau de ce que je suis aujourd'hui.

Je n'ai jamais pensé que faire des études de musique soit indispensable pour devenir un grand musicien.

Regarde steevie wonder, marvin gaye.

Tous ces artistes légendaires se sont faits seuls, sans jamais hésiter 'à se salir les mains'.

Qxd 13/10/05 16:31 page 87 xxx.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 2005 Années 2000 Tout
 
Jalouse 2005 - n°85 - Page 1/1

Jalouse
n°85 de 2005

Jalouse 2005 - n°85 - Page 2/3
Jalouse 2005 - n°85 - Page 4/5
Jalouse 2005 - n°85 - Page 6/7
Jalouse 2005 - n°85 - Page 8/9
Jalouse 2005 - n°85 - Page 10/11
Jalouse 2005 - n°85 - Page 12/13
Jalouse 2005 - n°85 - Page 14/15
Jalouse 2005 - n°85 - Page 16/17
Jalouse 2005 - n°85 - Page 18/19
Jalouse 2005 - n°85 - Page 20/21
Jalouse 2005 - n°85 - Page 22/23
Jalouse 2005 - n°85 - Page 24/25
Jalouse 2005 - n°85 - Page 26/27
Jalouse 2005 - n°85 - Page 28/29
Jalouse 2005 - n°85 - Page 30/31
Jalouse 2005 - n°85 - Page 32/33
Jalouse 2005 - n°85 - Page 34/35
Jalouse 2005 - n°85 - Page 36/37
Jalouse 2005 - n°85 - Page 38/39
Jalouse 2005 - n°85 - Page 40/41
Jalouse 2005 - n°85 - Page 42/43
Jalouse 2005 - n°85 - Page 44/45
Jalouse 2005 - n°85 - Page 46/47
Jalouse 2005 - n°85 - Page 48/49
Jalouse 2005 - n°85 - Page 50/51
Jalouse 2005 - n°85 - Page 52/53
Jalouse 2005 - n°85 - Page 54/55
Jalouse 2005 - n°85 - Page 56/57
Jalouse 2005 - n°85 - Page 58/59
Jalouse 2005 - n°85 - Page 60/61
Jalouse 2005 - n°85 - Page 62/63
Jalouse 2005 - n°85 - Page 64/65
Jalouse 2005 - n°85 - Page 66/67
Jalouse 2005 - n°85 - Page 68/69
Jalouse 2005 - n°85 - Page 70/71
Jalouse 2005 - n°85 - Page 72/73
Jalouse 2005 - n°85 - Page 74/75
Jalouse 2005 - n°85 - Page 76/77
Jalouse 2005 - n°85 - Page 78/79
Jalouse 2005 - n°85 - Page 80/81
Jalouse 2005 - n°85 - Page 82/83
Jalouse 2005 - n°85 - Page 84/85
Jalouse 2005 - n°85 - Page 86/87
Jalouse 2005 - n°85 - Page 88/89
Jalouse 2005 - n°85 - Page 90/91
Jalouse 2005 - n°85 - Page 92/93
Jalouse 2005 - n°85 - Page 94/95
Jalouse 2005 - n°85 - Page 96/97
Jalouse 2005 - n°85 - Page 98/99
180 pages
1 à 100   SUIV >>