ARCHIVES

 
[ x ] Fermer

L'OFFICIEL DE LA MODE n°125 de 1932 / Page 10 / 11

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2017

L'officiel de la couture» Hari* photo d'ora.

Création pour les galas de monte-carlo.

Rosé pink satin make this charming evening gown worn by princess megeloff.

This and the white ermine coat to match hnve been specially désignée by molyneux for monte-carlo.

La princesse megeloff porte celte belle robe du soir en satin rosé, accompagnée d'un manteau d'her- mine garni de renards blancs.

Modèles créés spécialement pour monte-carlo par molyneux.

La princesa megeloff, luce este ves- tido de noche en raso rosa, acom- panado de un abrigo de herminio quarnecido de zorros blancos.

Modelos creados esperialmente para monte-carlo por molyneux.

Faubg st-honore, 226 paris v' cneiues postaux paris 1261-68 téléphone carnot 96-90 96-91 adresse télégr.

Edibrumax paris 42 editions e max qqunhe co utur e oc la mode janvier 1932 london branch: 6, oxford mansion oxford circus london wi paraît le 15 de chaque mois l'art de paraitre pauvre y.

G eorges praje j'ai rencontré mon ami durand, il descendait de l'autobus et semblait fort heureux que je m'en sois aperçu.

Il n'attendit pas que je m'enquisse de sa santé pour me donner des nouvelles de ses affaires, qui étaient mauvaises, me confia-t-il avec une intona- tion, où je retrouvai comme une pointe d'orgueil.

« ma voiture est vendue,» Fort mal, d'ailleurs, » je cherchée louer ma chasse et je n'y réussis pas.

Sur mes observations, ma femme a renoncé à commander toute toilette cet hiver,» Nous n'irons pas dans le midi et, bien entendu, j'ai suspendu mes réceptions.

« ah mon cher!Poursuivit-il, quelle époque nous vivons, de quoi demain sera-t-il-fait.

Dieu seul et hitler le savent.

Cinquante faillites la semaine dernière, la banque des intérêts réunis a tout à l'heure fermé ses guichets.

Le grand makoko qui plastronnait aux courses, ruiné ; le marquis de bnchanteau est courtier d'as- surances;» La livre sterling, demain vaudra cinquante francs (je n'en possède pas, mais j'en souffre quand même).

» un écnteau d'appartement à louer arrêta alors le regard de mon ami durand, il fut pris aussitôt d'un violent accès de gaîté et il me déclara : « a leur tour, messieurs les propriétaires, si la baisse des loyers est vertigineuse, je m'en rcjouis, auteuil, passy, le champ de mars sont peuplés de locaux d'habitation inoccupés.

Quelle joie!Les compagnies immobilières sautent les unes après les autres, cela m'est tout à fait égal, car j'ai acheté un appartement.

« a propos, saviez-vous que le baron de rothschild, sans prendre ses repas à un foyer de l'armée du salut, comme je me l'étais laissé dire, a fortement réduit son train de maison.

L'exemple vient uni pierre de guigand et simone vaudry habillés par cochet- sport, en tenue de ski sur la piste.

Mlle dolly davis remporta à auteuil le premier prix.

Jane régny avait établi pour elle ce modèle séduisant.

De haut, il faut le suivre ; d'ailleurs, la bourse nous y contraint, mon portefeuille, mon cher, a fondu comme neige au soleil et je suis, en six mois, devenu pauvre, très pauvre.

» sur ces paroles encourageantes, m.

Durand, qui fait figure de parisien moyen, héla un taxi pour se faire conduire à la banque de france où, avec précipitation, il acquit quelques lingots d'or.

Hélas!Ce n'est pas d'hier que je connais cet encourageant citoyen» En 1914, il annonçait la guerre dès le mois de juin » il ne crut jamais à la victoire, et dans les instants de gaîté, aimait à rappeler férocement que nos ennemis étaient à noyon.

Son pessimisme est éclectique ; pendant quelques années, la baisse du franc fut son thème favori, aussi rayonnait-il aux jours de panique de juillet 1926.

Pour lui, le gouvernement est toujours mal en point et il n'aime rien tant que d'annoncer le décès de nos célébrités, quand une grippe banale les retient à la chambre.

Il croit aux fausses nouvelles, aux mauvaises, mais point aux bonnes.

Les unes pour lui sont des canards, mais des autres, il déclare qu'il n'y a pas de fumée sans feu.

Une chose me console néanmoins ; m.

Durand est si méfiant et si circonspect qu'il a toujours fait confiance au financier rochette.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 1932 Années 1930 Tout
 
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 1/1

L'Officiel de la Mode
n°125 de 1932

L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 2/3
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 4/5
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 6/7
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 8/9
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 10/11
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 12/13
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 14/15
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 16/17
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 18/19
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 20/21
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 22/23
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 24/25
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 26/27
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 28/29
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 30/31
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 32/33
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 34/35
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 36/37
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 38/39
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 40/41
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 42/43
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 44/45
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 46/47
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 48/49
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 50/51
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 52/53
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 54/55
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 56/57
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 58/59
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 60/61
60 pages
1 à 100