ARCHIVES

 
[ x ] Fermer

L'OFFICIEL DE LA MODE n°125 de 1932 / Page 56 / 57

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2017

' ' lisette pyjama en crêpe de chine rosé imprimé de fleurettes rouges et vertes.

Red and green flowers are printed on rosé pink crêpe de chine for this pyjama.

L'ijama en crespon de china rosa estampado de florecillas rojas y ver des.

' hossegor pyjama du soir en satin noir et satin blanc, veste en lamé argent ; revers blancs.

Black and white satin are used for this evening pyjama, the small jacket is in silver lame with white revers.

Pijama de noche en raso negro y raso blan- co, levita en lamé pla- teado ; vuellas blancas.

Ty i l'officiel de la couture» Paris calvayrac calvayrac jam: duverne couture présente sa nouvelle collection fin janvier 18, rue royale - - paris la perle k.

Au secours de la crise ii, y a exactement un an, nous écrivions, ici même, à peu près textuelle- ment : « s'il est vrai que dans la vie, tout est relatif, on ne peut pas dire que les affaires vont mal, puisque, comme l'a proclamé le plus optimiste des présidents du conseil, elles vont infiniment mieux chez nous que dans n'importe quel autre pays, non seulement d'europe, mais du monde ».

Depuis un an, les événements ont marché, et nous sommes en pleine crise économique.

Mais un autre président du conseil, dont l'optimisme ne diffère pas très sensiblement de celui de son prédécesseur, m.

Pierre laval, a pu proclamer que : «.

Si la france n'échappe pas à la crise, elle en ressent moins durement les effets qu'ailleurs ».

Certes ; mais on ne saurait nier que, tout de même, l'industrie, le commerce, voire l'ali- mentation, souffrent d'un ralentissement certain des affaires.

Il suffit d'ailleurs, pour s'en convaincre, de se reporter aux statistiques du chômage.

Est-ce à dire qu'il faille désespérer et se laisser aller à un pessimisme décourageant?Rien ne serait plus dangereux, car rien ne serait plus propre à accroître l'intensité de la crise.

Donnons, au contraire, à tous, le spectacle d'une confiance absolue en nous-mêmes, et n'ayons pas trop l'air de vouloir limiter nos besoins à ce qu'on est convenu d'appeler le ' strict nécessaire '.

Mais, qu'entend-on par le ' strict nécessaire '?Par exemple, en ce qui concerne nos élégantes, doivent-elles renoncer complètement aux bijoux qui, s'ils sont bien choisis, constituent le complément indispensable de leur toilette, dont ils contribuent à rehausser le charme?K n'est-ce pas, notamment, le cas de la perle, qui est et restera le joyau préféré de la femme, bijou cher et qui conserve toute sa valeur.

Mais, vous dira-t-on, est-il donc impossible de recourir à la perle « cultivée », dont un collier ne dépasse pas le prix de mille francs?Assurément, mais quel collier!L/huître n'ayant pas eu le temps de tra- vailler la boule de nacre, celle-ci reste trop apparente, ce qui fait rendre à la perle un effet déplorable.

Dans ces conditions, ne vaut-il pas mieux donner franchement la préférence à une de ces belles recopies telles que les obtient, avec cette haute conscience que tout le monde lui reconnaît, renée besse, dont la perle r.

Lui a déjà valu une réputation méritée?Que nos élégantes se persuadent bien que la reproduction par la perle r.

, de perles véritables, reste la solution la meilleure et la plus économique d'un problème de coquetterie qui n'est pas sans importance, puisqu'elle permet à la femme de faire proclamer partout que le collier qu'elle porte est d'une inimitable perfection.

Au surplus, il n'est peut-être pas sans intérêt, étant donné le caprice de la femme , et sa préférence toujours marquée pour la perle, d'informer nos gracieuses lectrices, afin de les détourner de ces colliers clinquants dont une élégante toilette ne suffit pas à atténuer le caractère trop souvent vulgaire, que renée besse a fait breveter un collier incrusté or, 18 carats, dans une infinité de jolis tons pastel, vert-nil, rosé pâle, rouge pâle, blond vénitien, bleu nuit, parme, gris argent, etc, etc.

; il y a, mesdames, de quoi satisfaire tous vos goûts.

Ces diversités de couleurs, vous permettront d'assortir le collier à votre toilette, sans nuire ni à son chic, ni à sa distinction, bien au contraire.

Nous conseillons donc à notre clientèle, soit de rendre visite à renée besse, dans sa fabrique, soit de solliciter la sienne, 13, rue du fauconnier (4e).

Robes ne sport jersey t rico t s chapeaux» Pour vos cadeaux prix incomparables viallard paris, 3o29 rue saint-iionoré, coupeur, tailleur modéliste, grande maison serait libre de suite.

S'adresser au journal exigez la véritable fermeture c li il 1 54 55.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 1932 Années 1930 Tout
 
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 1/1

L'Officiel de la Mode
n°125 de 1932

L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 2/3
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 4/5
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 6/7
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 8/9
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 10/11
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 12/13
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 14/15
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 16/17
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 18/19
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 20/21
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 22/23
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 24/25
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 26/27
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 28/29
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 30/31
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 32/33
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 34/35
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 36/37
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 38/39
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 40/41
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 42/43
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 44/45
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 46/47
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 48/49
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 50/51
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 52/53
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 54/55
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 56/57
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 58/59
L'Officiel de la Mode 1932 - n°125 - Page 60/61
60 pages
1 à 100