ARCHIVES

 
[ x ] Fermer

L'OFFICIEL DE LA MODE n°172 de 1935 / Page 20 / 21

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2017

Evening gown in black satin cove- red with a long lunic in blue, white, red, yellow and green black broché satin.

Sash and bottom of tunie in black satin.

'tokio' robe du soir en satin noir recou- verte d'une longue tunique de satin noir broché bleu, blanc, rouge, jaune et vert.

Ceinture et bas de tunique en satin noir.


» 18
» Veslido de noche en raso negro recu- bierlo de una tunica larga de raso negro broché azul, blanco, rojo, amarillo y verde.

Cinturon y bajo de la tunica en raso negro.

226,faubgst-honoré,226 paris (ve) chèques postaux : paris 1824-62 téléphone : carnot 96-90 - - 96-91» » 96-92 adresse télégr.

Edibrumax-paris-42 éditions e.

Max brunhes, successeur couture oc la m od e par s parait du 20 au 25 de chaque mois décembre 1935 london branch : 6, oxford mansion oxford circus london w.

New york rockfeller center 610 fifth avenue autour du salon d'automne par s.

Nalys 't'aine a dit que rien ne caractérise aussi bien l'état des esprits et des mœurs d'un siècle que les œuvres d'art qui l'illustrent.

Ce jugement apparaît frappant de vérité.

Pour découvrir le sens qu'une époque attache à la vie, pour juger de sa vigueur et de son dynamisme, rien de tel que de scru- ter la production artistique des con- temporains.

Si les œuvres sont calmes, elles signifient que la vie, à l'époque, était douce et les esprits tranquilles ; si, au contraire, elles apparaissent tourmentées, sans équilibre, vous pourrez facilement en déduire que le siècle était trouble et fertile en vio- lences.

Aussi bien, les grandes périodes auxquelles ont correspondu des bou- leversements politiques et sociaux, ont toujours entraîné l'apparition d'œuvres plus ou moins heureuses, c'est entendu, mais qui portent le reflet des événements auxquels, pour ainsi dire, elles résistaient, auxquels elles se trouvaient mêlées.

A cet égard, le salon d'automne fixe chaque année un moment d'hu- manité, et cela d'autant plus qu'il ne se borne point à exposer des œuvres picturales, mais qu'il étend son activité jusqu'à la sculpture et, plus loin encore, jusqu'à l'art décoratif tout entier.

Faut-il ajouter qu'il touche à l'affiche, au théâtre, à la musique et à la danse, toutes choses qui, intimement liées à notre vie courante, expliquent, bien mieux que les études des historiens ou des sociologues, la physionomie générale de notre existence.

' le gitan ', de taine avait donc raison : « les mœurs restent la cause primitive et l'explication dernière des œuvres d'art!» comment se présente cette année le « salon d'automne »?L'on peut dire qu'il offre l'illustration même de ce reclassement des valeurs qui s'opère sous nos yeux depuis quelques années et dans tous les domaines.

Dans l'ensemble, plus de bluff et plus de ces outrances qui, jusqu'à ces temps derniers, n'étaient bien souvent que de simples mystifica- tions, dûment acceptées d'ailleurs par la justice et la critique, les- quelles, par crainte de ne pas appa- raître assez ouvertes aux nouveau- tés, admiraient et discutaient sans comprendre.

Vous êtes trop jeune, madame, pour vous souvenir de cette période folle qui suivit la guerre et au cours de laquelle une spéculation effrénée se déchaîna sur tout ce qui, de près ou de loin touchait, à l'art.

Ah!Il s'agissait bien d'esthétique!» On cherchait d'abord et avant tout à faire des affaires ; peu impor- taient et les sujets et les métiers : une toile, une sculpture, étaient des placements!» Cette sorte de fièvre collective ne se bornait d'ailleurs pas aux arts majeurs.

Elle faisait rage également dans le domaine des arts appliqués et l'on se ruait sur les valeurs que pouvaient représenter un meuble, un bibelot, ou un bijou.

Ce qui peut nous consoler de tout cela c'est que les marchands, débor- marcelle routier.

Dés par la vague qu'ils avaient eux- 19.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 1935 Années 1930 Tout
 
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 1/1

L'Officiel de la Mode
n°172 de 1935

L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 2/3
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 4/5
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 6/7
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 8/9
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 10/11
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 12/13
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 14/15
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 16/17
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 18/19
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 20/21
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 22/23
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 24/25
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 26/27
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 28/29
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 30/31
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 32/33
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 34/35
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 36/37
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 38/39
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 40/41
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 42/43
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 44/45
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 46/47
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 48/49
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 50/51
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 52/53
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 54/55
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 56/57
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 58/59
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 60/61
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 62/63
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 64/65
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 66/67
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 68/69
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 70/71
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 72/73
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 74/75
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 76/77
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 78/79
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 80/81
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 82/83
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 84/85
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 86/87
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 88/89
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 90/91
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 92/93
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 94/95
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 96/97
L'Officiel de la Mode 1935 - n°172 - Page 98/99
124 pages
1 à 100   SUIV >>