ARCHIVES

 
[ x ] Fermer

L'OFFICIEL HOMME 2 n°1 de 2005 / Page 122 / 123

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2014

112-119 charvet 6/01/05 20:58 page 118 l'élégance décalée des tendances actuelles incite nombre de néo-dandys à porter les chemises de charvet en contrepoint de looks moins conventionnels.

, le décor semble ne pas avoir changé depuis des lustres.

Costumes, chemises, cravates et pyjamas s'exposent sobrement en vitrine et au deuxième étage de cette maison charvet, un antre des plus incroyables, trésor d'élégance par-delà les modes, joyau de savoir-faire, où l'on taille des chemises sur mesure dans les règles de l'art.

Sur les étagères et comptoirs en bois noir, des milliers de métrages de popelines, sergés et toiles de coton s'empilent, soigneusement pliés et classés par couleurs, carreaux et rayures.

Ici, les hommes viennent souvent seuls, à l'abri des regards indiscrets.

Hier attaché à la précision d'une longueur de manche ou à la justesse d'un tour de col, le cercle des habitués est aujourd'hui étoffé d'une nouvelle clientèle masculine, pour qui se faire confectionner une chemise rien que pour soi est un vrai plus face à l'offre pléthorique du prêt-à-porter.

'c'est un cercle vertueux, explique jean-claude colban, propriétaire des lieux avec sa soeur anne-marie.

Nous créons des tissus exclusifs pour toutes nos collections, et les clients ont pris l'habitude de venir chercher ici ce qu'ils ne voudraient pas trouver ailleurs.

' cravates et pochettes en soie déclinées dans mille et cent motifs, boutons de manchettes en passementerie de toutes les couleurs et chemises proposées dans une vaste palette de tissus, le prêt-à-porter de charvet multiplie déjà les variations à l'infini.

Un tel choix offert est unique, jubilatoire.

Il incite à revenir et à se mettre à collectionner, sans retenue aucune, ces rares pièces tolérant fantaisie et diversité au sein de la garde-robe masculine classique.

Nombre d'hommes sont également devenus des inconditionnels de l'adresse pour sa notion du service.

'le père de christophe charvet, fondateur de cette maison en 1838, était surintendant de la garde-robe de napoléon, poursuit anne-marie colban.

Près de 170 ans plus tard, nous sommes toujours très attachés à un relationnel très fort.

Je veille personnellement sur les commandes des clients, la réalisation et le suivi de leurs modèles.

On pourrait d'ailleurs penser que les anciens y sont surtout sensibles, mais les plus récents y tiennent également beaucoup.

' là réside l'un des paradoxes de charvet en 2005.

Sans avoir rien changé à ses savoir-faire, la vénérable maison est devenue trans-générationnelle.

Si d'aucuns se sont toujours passé l'adresse de père en fils tel un héritage, l'élégance décalée des tendances actuelles incite nombre de néo-dandys à porter ses chemises impeccables à col blanc en contrepoint de looks moins conventionnels.

Ainsi, charvet aurait tort de changer le moindre de ses préceptes.

Pour la réalisation d'une de ses chemises sur mesure, il faut toujours compter vingt-six prises de mensurations.

Les tissus en petite laize proviennent encore de tissages italiens où la qualité prévaut sur la quantité.

La première toile d'essayage n'a pas été sacrifiée sur l'autel de la rentabilité.

Les délais demeurent de quatre semaines.

Et tout n'est pas possible.

'lors du choix de l'étoffe par le client, nos patroniers sont aussi là pour vérifier l'adéquation du tissu au projet, poursuit anne-marie colban.

Pour des questions d'esthétique, il est important de vérifier d'emblée que l'espacement d'une rayure convient à la forme effilée ou non de la manche, que le poids de la matière se prêtera à un éventuel plissé ou que sa finesse permettra de réaliser ou non un col très pointu.

' ces préoccupations de 'chemisologue', les hommes s'y révèlent sensibles, à condition qu'elles soient justifiées.

'au fil de l'entretien, je leur demande toujours les surpiqûres qu'ils préfèrent, la forme du col, le type de poignet, le style des boutonnières.

Petit à petit, ils se sentent investis dans le projet et notre travail en devient encore plus enrichissant.

' sans doute aucun, les habitués de charvet se sont aussi laissé séduire par la haute qualité de ses modèles, toutes coutures finement rabattues, en prêt-à-porter comme en sur-mesure, leur réalisation toujours exécutée dans un petit atelier de l'indre, et la possibilité de faire broder à la main ses initiales, un blason ou tout autre motif de son choix.

La demande la plus inattendue jamais formulée est une tête de mort, réalisée tout récemment.

Les clients doivent également être impressionnés par les archives de charvet, qui gardent trace de toute commande afin d'être, à tout moment, en mesure de leur fournir le même tissu pour un modèle à l'identique ou d'en proposer d'autres, assortis, en vue d'étoffer une garde-robe.

'des clients reviennent en nous disant qu'ils s'habillent en sur-mesure, faute d'avoir les moyens de se payer du prêt-à-porter, qui se démode et s'use plus vite, poursuit jean-claude colban.

Nous ne provoquons pas les mêmes impulsions.

Nous donnons effectivement la possibilité de se faire tailler un vêtement à des mesures personnelles, mais nous offrons surtout la possibilité à chacun de réellement choisir sa matière.

' sur les comptoirs du deuxième étage, pas moins de trois cents tissus différents sont déclinés avec d'infimes variations autour du blanc, cent trente pour un bleu moyen.

Une sensation de libre choix ressentie dans nulle autre maison à l'heure actuelle.

28 place vendôme 118 112-119 charvet merci à janvier-digital lab et à studio karma 6/01/05 12:25 page 119.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 2005 Années 2000 Tout
 
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 1/1

L'Officiel Homme 2
n°1 de 2005

L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 2/3
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 4/5
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 6/7
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 8/9
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 10/11
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 12/13
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 14/15
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 16/17
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 18/19
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 20/21
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 22/23
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 24/25
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 26/27
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 28/29
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 30/31
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 32/33
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 34/35
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 36/37
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 38/39
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 40/41
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 42/43
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 44/45
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 46/47
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 48/49
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 50/51
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 52/53
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 54/55
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 56/57
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 58/59
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 60/61
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 62/63
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 64/65
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 66/67
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 68/69
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 70/71
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 72/73
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 74/75
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 76/77
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 78/79
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 80/81
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 82/83
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 84/85
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 86/87
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 88/89
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 90/91
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 92/93
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 94/95
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 96/97
L'Officiel Homme 2 2005 - n°1 - Page 98/99
292 pages
1 à 100   SUIV >>