ARCHIVES

 
[ x ] Fermer

L'OFFICIEL HOMMES n°25 de 1981 / Page 18 / 19

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2014

Les pieds dans le caviar la bombe cartier porto cervo la course des milliardaires les milliardaires sont de grands enfants.

Et leurs jouets, les plus beaux et les plus chers yachts de jauge du monde.

Pour la seconde année consécutive, ils les ont confrontés chez leur copain-dieu vivant, l'aga khan, en sardaigne.

Il y avait là, entre autres damnés de la terre, le roi juan carlos d'espagne, herbert von karajan qui gagna la coupe de l'élégance, gianni agnelli, edmond de rothschild et le vainqueur, jim kilroy, sur kiala iv qui a coûté 20 millions de f.

Mais dieu!Quelle vulgarité de parler argent.

Présentés dans un écrin comme un bijou, rechargeables comme un briquet, précis comme un mouvement d'horlogerie, les deux parfums pour femmes et l'eau de toilette pour hommes cartier sont les bombes odorantes de cet automne.

Surtout santos, superbe objet d'acier clouté pour le flacon, de la famille des herbacées, boisés, agrestes pour la fragance, bel hommage au célèbre pilote.

Le triomphe de julio iglesias j'ai assisté à la première la plus humide de la saison : celle de jules des églises, pardon : julio iglesias au palais des congrès au milieu d'une foule de femelles hagardes d'excitation.

Et peut-être compris l'incompréhensible phénomène: qu'importe que son tour de chant ressem- ble à une agonie, que sa voix dispense du sirop d'orgie, que luis mariano paraisse un rocker en comparaison: parce qu'il agit sur les femmes comme l'électricité sur une machine à tambour, julio, c'est l'anti-m.

Cartieraversailles le plus insolemment fastueux des dîners de gala : celui donné à l'orangerie de versailles pour la première mondiale du parfum cartier.

Un événement de taille.

Roger moore, nathalie hocq, mi- chel drucker, mme et m.

Alain domi- nique perrin.

Alain dominique perrin, nathalie hocq, da- lida, jacques morali.

Nathalie hocq remet le parfum cartier à jean roche- i fort au cours de la soirée de gala.

- style gines i snobez le temps.

On vous abreuve de quartz, de temps électronique.

Nous, longines, chronomé- trons les formule 1 au millième de seconde.

Alors, vous garantir que votre longines conquest est précise à la minute par an.

On vous dit qualité, finition.

Feriez-vous à un horloger jurassien, maître-artisan de père en fils, l'affront de lui en parler?Et le temps?Le temps longines est à quartz, avec le fini suisse, et sans fausse modestie, nous en sommes maîtres.

Alors, snobez le temps.

De l'élégance, nous vous faisons juge.

L'élégance des longines conquest: extra-plates, mouvement quartz, calendrier, seconde centrale, étancbes.

Boîtier bicolore, bracelet acier.

80935, 2950 f, pour lui, réf.

90839, 2995 f longines.

Le quartz suisse c'mkt2 ffl / longines 16.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 1981 Années 1980 Tout
 
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 1/1

L'Officiel Hommes
n°25 de 1981

L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 2/3
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 4/5
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 6/7
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 8/9
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 10/11
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 12/13
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 14/15
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 16/17
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 18/19
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 20/21
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 22/23
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 24/25
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 26/27
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 28/29
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 30/31
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 32/33
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 34/35
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 36/37
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 38/39
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 40/41
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 42/43
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 44/45
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 46/47
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 48/49
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 50/51
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 52/53
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 54/55
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 56/57
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 58/59
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 60/61
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 62/63
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 64/65
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 66/67
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 68/69
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 70/71
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 72/73
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 74/75
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 76/77
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 78/79
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 80/81
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 82/83
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 84/85
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 86/87
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 88/89
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 90/91
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 92/93
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 94/95
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 96/97
L'Officiel Hommes 1981 - n°25 - Page 98/99
146 pages
1 à 100   SUIV >>