ARCHIVES

 
[ x ] Fermer

L'OFFICIEL VOYAGE n°24 de 2009 / Page 70 / 71

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2017

Neige q autriche et suisse r o c k s r e s o r t.

Tschuggen gr and hÔtel.

R o c k s r e s o r t.

68 q l' o f f i c i e l v o ya g e rocks resortu laax à 20 min.

De coire la station de laax vient de se doter d'un complexe pour le moins inédit dans les grisons.

Suivant le principe d'un resort, l'agence domenig architekten a conçu sept bâtiments qui accueillent une centaine d'appartements en location.

Elle a, par ailleurs, rénové dans le même esprit minimaliste le signina hotel, un quatre étoiles de 75 chambres.

Mais l'attrait du dispositif passe surtout par le fait que ces cubes abritent huit restaurants, deux bars, un ski shop et des boutiques de mode qui proposent ainsi une offre haut de gamme à seulement quelques mètres des pistes et de votre chambre.

En fait, une station dans la station.

Le ski?Directement implantées dans l'enceinte du resort, deux remontées mécaniques conduisent les résidents au coeur d'un domaine riche de 220 km de pistes, soit l'un des plus importants en suisse.

Réputé pour la qualité de sa neige, le site dispose néanmoins de 25 km de descentes équipées de canons à neige.

Le ski?Surplomblant la vallée depuis une terrasse ensoleillée à 1 900 mètres d'altitude, le castell se trouve au coeur du domaine skiable de zuoz, lui-même raccordé aux douze autres localités de la haute engadine.

Le plus?Ruedi bechtler a décidé d'installer dans l'hôtel une partie de sa collection d'art contemporain parmi laquelle on trouve des artistes de renom tels carsten höller, roman signer.

Mais surtout, il a initié un programme d'interventions artistiques aux abords comme le sun-deck de tadashi kawamata ou le skyspace de james turrell.

D'environ 180 à 310 par nuit en chambre double.

Tschuggen u arosa à 30 min.

De coire cette jolie station des grisons vous réserve quelques surprises de dimension, disons, spatiale.

C'est au tschuggen (cinq étoiles) que ça se passe.

D'abord, posez vos valises face aux cimes, et n'essayez surtout pas de répondre à la question : 'qu'est-ce que c'est que cette déco?' c'est du carlo rampazzi.

Son credo?'mix and match'.

Résultat : un conte suisse aux accents vénitiens seventies qui, au final, vous rend accro.

Prenez maintenant le pont de verre qui vous mène au bergoase, le spa signé mario botta.

Vous vouliez du brut, du sobre, de l'épure?Voici 5 000 m 2 de granit, d'érable et de verre, creusés dans la roche sur quatre niveaux, et éclairés par neuf gigantesques arbres de lumière.

Une cathédrale unique au monde.

Question prestations : immenses piscines intérieures et extérieure, saunas, salles de méditation et de relaxation avec cheminée, fitness, l'arosa mountain grotto (pour tester pluie tropicale, tempête hivernale, brume ou ensoleillement intense), le kneipp path (ruisseau à courants chauds et froids), spa-suites privées, département de chirurgie esthétique légère, soins dermatologiques et nutritionnels, restaurant diététique.

Le ski?La dernière nouveauté de l'hôtel, c'est son tschuggen express, un railway fl ambant neuf qui vous téléporte en 2,5 minutes, et sur des sièges en cuir, de votre chambre en haut des pistes.

L'après-ski?Parce qu'en suisse la tradition c'est tendance, fondre devant les spécialités locales au bündnerstube, tavernebowling au sous-sol du tschuggen, avant de dévaler les pistes en luge de bois, sous les étoiles.

à partir de 371 la nuit en chambre double standard, petit déjeuner compris.

Le plus?Laax est la station de prédilection pour les amateurs de glisse en tout genre, notamment de freestyle.

Outre ses quatre snowparks, elle possède le plus grand halfpipe d'europe.

Les murs d'une hauteur de 6 mètres viennent parachever les 140 m de long du superpipe.

D'environ 105 à 280 la nuit en chambre double.

Saratzu pontresina à 10 min.

De st-moritz l'hôtel saratz aurait bien failli ne plus être si un projet d'agrandissement n'avait pas vu le jour en 1996, permettant ainsi de préserver le légendaire palace.

Ce sont les architectes hans-jörg ruch et pia schmid qui ont réalisé une bâtisse contemporaine à la façade rectiligne qui fait habilement écho au palais de 1875.

Si une pierre claire a été choisie pour la couverture de l'extension, créant ainsi une certaine harmonie avec l'existant, les aménagements de 63 chambres sont en revanche très actuels : mobilier et luminaires design, couleurs chatoyantes pour les tissus.

Une piscine intérieure a été installée ainsi qu'un spa, le sarazenenbad, afi n d'offrir aux skieurs le choix d'un vrai break durant une semaine sportive.

Le ski?La proximité de saint-moritz et la localisation au coeur de la haute engadine font du saratz une base idéale pour accéder aux 350 km de descente et 180 km de pistes de fond environnantes.

Dans l'immédiate proximité, on se dirigera vers les domaines de piz lagalb (2 959 m) avec ses impressionnants versants de poudreuse et de la diavolezza (2 973 m), plus accessible.

Le plus?Le saratz a mis l'accent sur l'accueil des familles avec des équipements adaptés aux tout petits.

L'hôtel dispose également, dans l'enceinte même du parc, d'une école de ski ainsi que d'un jardin d'enfants pour les bambins à partir de 3 ans.

D'environ 230 à 500 la nuit en chambre double.

Note book d autriche pour rejoindre la région du tyrol avec niki, via vienne (www.

Com), ou lufthansa, air france.

, via munich, puis continuation par taxi-navette.

Se renseigner à innsbruck : tirol info : maria theresien str.

à kitzbÜhel : kitzbÜhel tourismus : hinterstadt 18.

à paris : office national autrichien du tourisme : 0811 60 10 60.

D suisse pour rejoindre le canton des grisons en avion : 12 vols a/r entre paris cdg et l'aéroport de zurich sur air france et swiss.

Puis acheminement en train (sbb) ou en voiture, via coire, jusqu'à destination.

En train : tgv lyria (5 allers et 4 retours quotidiens) entre paris gare de l'est et zurich.

Puis desserte par la sbb via coire jusqu'à arosa.

Castellu zuoz à 15 min.

De st-moritz dès son ouverture, dans les années 1910, le castell a fait valoir une image d'hôtel de cure à la mode.

Le collectionneur d'art ruedi bechtler s'est porté acquéreur, en 1996, de ce palace de montagne dessiné par l'architecte nicolaus hartmann, et a décidé d'y adjoindre un second bâtiment.

C'est à un studio, en collaboration avec hans-jörg ruch, que l'on doit cette barre déployée vers le sud dans une façade ondulante.

La rupture architectonique est claire et évite l'idée même de collage.

L'agence néerlandaise a non seulement assuré l'aménagement d'une grande partie des chambres de l'extension baptisée chesa chastlatsch mais aussi celui d'un étonnant spa niché dans les soubassements de l'ancien édifice.

L' o f f i c i e l v o ya g e q 69.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 2009 Années 2000 Tout
 
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 1/1

L'Officiel Voyage
n°24 de 2009

L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 2/3
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 4/5
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 6/7
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 8/9
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 10/11
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 12/13
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 14/15
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 16/17
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 18/19
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 20/21
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 22/23
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 24/25
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 26/27
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 28/29
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 30/31
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 32/33
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 34/35
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 36/37
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 38/39
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 40/41
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 42/43
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 44/45
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 46/47
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 48/49
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 50/51
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 52/53
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 54/55
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 56/57
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 58/59
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 60/61
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 62/63
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 64/65
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 66/67
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 68/69
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 70/71
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 72/73
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 74/75
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 76/77
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 78/79
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 80/81
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 82/83
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 84/85
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 86/87
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 88/89
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 90/91
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 92/93
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 94/95
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 96/97
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 98/99
148 pages
1 à 100   SUIV >>