ARCHIVES

 
[ x ] Fermer

L'OFFICIEL VOYAGE n°24 de 2009 / Page 98 / 99

TEXTE BRUT DE LA PAGE (c) Les Editions Jalou 1921-2017

L e beau manoir colonial inspiré des demeures des planteurs de canne à sucre du xix e siècle affiche les ambitions du lieu : vous pénétrez dans un monde d'élégance et de qualité.

Un bel hommage architectural au style mauricien d'autrefois.

De l'autre côté des 12 hectares de jardins tropicaux ébouriffés de bougainvilliers, le lagon turquoise vous fait des clins d'oeil.

Impossible de résister?Alors, entrons dans ce petit coin de luxe discret de la côte ouest, là où les couchers de soleil sont des oeuvres d'art.

Les cocotiers doucement agités par la brise marine nous invitent à remonter l'allée ombragée menant à la grande demeure.

Une volée de marches et nous voici dans la fraîcheur d'un lobby lumineux, promesse d'un art de vivre raffi né.

Depuis la terrasse on a tout le loisir de découvrir du regard le domaine qui va être notre cocon pendant ces prochains jours.

Les chambres d'abord.

Installées dans seize grandes villas dispersées sur le parc et en bordure de lagon, elles ont bénéficié (comme l'ensemble du sugar beach d'ailleurs) de l'important programme de rénovation entrepris l'an dernier.

Plus qu'un simple coup de peinture, il s'agissait d'une véritable remise à neuf de cet établissement qui arbore désormais fièrement ses cinq étoiles.

La décoration intérieure reprend et renforce l'aspect plantation, en conservant une touche résolument contemporaine.

Un beau mobilier en acajou et de vastes lits (à baldaquin dans les suites) s'harmonisent à la douceur des teintes vert pâle et beige.

Balcon ou terrasse privée, dressing et salle de bains séparée dotée d'un système de persiennes qui permettent de laisser entrer la lumière de l'extérieur : tout a été pensé pour faire de notre séjour une succession de moments d'intimité et de quiétude.

Le sugar beach étant depuis sa création un établissement à vocation familiale, et si vous recherchez vraiment le calme pour lire le dernier best-seller, optez donc pour la toute nouvelle piscine située dans la partie sud de l' hôtel.

Une trentaine de chambres sont équipées de deux lits doubles afi n de pouvoir accueillir deux adultes et deux enfants et une vingtaine d'autres sont communicantes.

Service de qualité jusque sur la plage où l'on vous apporte, à la demande, une collation tandis que vous lézardez sur votre transat.

Une formule parfaite à l'heure du déjeuner, surtout pour les acharnés du bronzage ou ceux qui sont juste un peu trop paresseux pour rejoindre l'un des restaurants de l'hôtel.

Le dîner vous verra attablé à la table d'hôtes du restaurant mon plaisir où les chefs cuisinent en live, devant vos yeux ou au tides pour un poisson grillé et un plateau de coquillages frais : le comptoir à fruits de mer du tides est une invitation à oublier la viande au profit de quelques sushis ou sashimis maison.

Pour un repas au moins.

' ' 96 q l' o f f i c i e l v o ya g e hÔtel colonial q Île maurice à moins que vous ne craquiez pour les saveurs méditerranéennes au citronella's.

Plus intime, directement ouvert sur l'océan, il est le lieu idéal pour les petites faims du déjeuner (une salade ou une pizza au feu de bois entre deux plongeons dans le lagon) et pour les dîners romantiques rehaussés par la dégustation des spécialités italiennes.

Joliment alanguie au coeur du domaine, l'immense piscine principale (2 000 m 2) est bordée de terrasses qui offrent des ambiances variées.

Pour la relaxation, on optera pour le jacuzzi ou l'on se laissera bercer par le clapotis de l'eau bleue, confortablement allongé sur l'une des chaises longues posées dans le bassin.

Et si vous recherchez vraiment le calme pour lire le dernier best-seller, optez donc pour la toute nouvelle piscine située dans la partie sud de l'hôtel.

Après une sortie en catamaran ou une partie de tennis vous aurez sans doute envie (et besoin) de vous détendre.

Direction l'aura spa et son hammam traditionnel, le plus grand de l'île maurice.

L'imposant tepidarium encadré par des murs de sept mètres de haut vous accueille sur ses bancs de marbre chauffés dans un décor de mosaïques et de jets d'eau rafraîchissants.

Une véritable oasis de relaxation.

à l'aura spa, les soins proposés sont une superbe combinaison de ce qu'offrent de mieux les thérapies d'orient et d'occident.

Massage sportif ou avec des coquillages et de la soie, shiatsu.

Les thérapeutes expertes de l'aura spa utilisent une gamme de produits de la prestigieuse marque germaine di capuccini.

à l'heure de l'apéritif on se retrouve à l'esplanade.

Au centre du resort, ce tout nouveau lieu de rencontre est le coeur de l'animation, surtout le soir.

Musique live, spectacles, dégustation de vins ou encore marché artisanal mauricien, chaque soir il se passe quelque chose sur l'esplanade!Tout l'esprit du sugar beach.

Note book nom : sugar beach.

Emplacement : cÔte ouest.

Avec qui : en famille, ou en voyages de noces.

Architecte : création de robert koch.

Rénové en 2008 par alistair macbeth.

Concept : style plantation agrémenté de touches contemporaines.

Spa : aura spa doté d'un véritable hammam (le plus grand de l'Île).

Gamme de produits germaine di capuccini.

Services + : 2 piscines, 6 cours de tennis éclairés, 1 centre de fitness de 300 m2 avec cours de pilates et yoga.

Restaurants : 4 restaurants : mon plaisir, tides, citronella's et paul & virginie.

Le golf : golf de tamarina.

Prix : à partir de 3804 le séjour de 7 nuits en demi-pension avec vol sur air mauritius.

Réserver : solea vacances 01 49 29 60 54 et en agences de voyages.

L' o f f i c i e l v o ya g e q 97.

Si vous souhaitez utiliser le texte ou les images de cette page. Cliquez ici

Rechercher :

OK
Ce numéro 2009 Années 2000 Tout
 
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 1/1

L'Officiel Voyage
n°24 de 2009

L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 2/3
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 4/5
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 6/7
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 8/9
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 10/11
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 12/13
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 14/15
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 16/17
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 18/19
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 20/21
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 22/23
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 24/25
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 26/27
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 28/29
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 30/31
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 32/33
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 34/35
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 36/37
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 38/39
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 40/41
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 42/43
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 44/45
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 46/47
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 48/49
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 50/51
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 52/53
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 54/55
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 56/57
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 58/59
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 60/61
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 62/63
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 64/65
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 66/67
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 68/69
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 70/71
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 72/73
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 74/75
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 76/77
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 78/79
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 80/81
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 82/83
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 84/85
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 86/87
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 88/89
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 90/91
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 92/93
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 94/95
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 96/97
L'Officiel Voyage 2009 - n°24 - Page 98/99
148 pages
1 à 100   SUIV >>